Les Rencontres de l'alimentation durable dans le Chablais

du 1er au 9 octobre 2020

dernière mise à jour le 24 septembre 2020


Télécharger le programme complet ici


Jeudi 3 Octobre

Stratégie alimentaire territoriale

Douvaine (Salle du Coteau)


Vous trouverez en bas de page un formulaire d'inscription, recommandée pour les ateliers notamment


10h - 11h


11h - 11h30

Témoignage
« Le Projet Alimentaire Territorial intercommunal du Royans-Vercors »

Avec :

  • Bertrand Vaussenat, Vice-Président en charge des affaires sociales - CCRV
  • Marlène Eymond, chargée de mission "agriculture et alimentation"- CCRV


"L'alimentation du Chablais : quels enjeux et quelles actions?

En téléchargement : Présentation du rapport de stage de Thibaut Robin, stagiaire au SIAC

11h30 - 12h30


Table ronde (horaire à confirmer)
« Quelle stratégie alimentaire pour le Chablais? »


Avec la participation de :

  • Géraldine Pflieger, Présidente du SIAC
  • Hélène Richard, Vice-Présidente CC du Haut-Chablais
  • La chambre d’Agriculture Savoie Mont-Blanc
  • Elisabeth Giguelay, Vice Présidente CC Pays Evian - Vallée d'Abondance


Animation :


12h30 - 13h30



14h - 17h




20h

Repas végétarien au collège de Douvaine

Préparé par Ludovic Petit, chef cuisinier, et son équipe



Sur inscription. 9€. Nombre de places limité


Ateliers thématiques (susceptibles d'évoluer)

Atelier 1 : Cartographie des initiatives et acteurs locaux
Atelier 2 : Etapes et modalités de mise en oeuvre d'une stratégie alimentaire territoriale
Atelier 3 : Gouvernance politique et opérationnelle

Animation :

Sur inscription.

Film « Le champ des possibles », suivi d’échanges (cinéma de Douvaine)

De Marie-France Barrier. Durée 1h08

Alors que le monde agricole est en pleine crise, de plus en plus de Français-es choisissent chaque année de changer de vie pour devenir paysan-ne. Pour redonner du sens à leur travail, ces personnes quittent leur confort urbain pour apprendre à vivre de la terre.
Attirées par une agriculture respectueuse de la vie, elles viennent grossir les rangs de ces agriculteurs de souche qui remettent eux aussi en question leur travail.
Revenus des pratiques productivistes et industrialisées qu’ils ont apprises, des grands céréaliers, des vignerons ou des éleveurs laitiers changent de logique pour renouer avec la nature et ainsi retrouver goût à leur métier.
D’autres choisissent de s’installer en collectif pour mutualiser leur force de travail et leur matériel, ou décident de devenir bergers au cœur de la ville.
Chacun réinvente le métier de paysan et explore… le champ des possibles.

Film suivi d’échanges avec :

- Gérard Boinon, paysan retraité, consultant au conseil des droits de l'Homme de l'ONU (voir l'article sur Gérard Boinon)

- Philippe Richard, maraîcher bio à Marin

Participation aux frais libre. Cinéma de Douvaine