Les Rencontres de l'alimentation durable dans le Chablais

du 1er au 9 octobre 2020

dernière mise à jour le 24 septembre 2020


Télécharger le programme complet ici


Contexte autour de l’alimentation, globalement et localement

Depuis quelques années, le sujet de l’alimentation est devenu une préoccupation majeure de nos concitoyens. Il s’agit d’un enjeu d’autant plus important qu’il est transversal. Il touche en effet à la santé, l’agriculture, la précarité, l’environnement…
La loi alimentation entrée en vigueur le 1er février 2019 fixe des objectifs pour la restauration collective publique, qui doit atteindre 50% de produits bio ou intégrant la préservation de l’environnement d’ici 2022.

Voilà un bon levier pour favoriser une agriculture locale de proximité, et répondre à une demande des parents d’élèves de plus en plus forte.

Les préoccupations autour de l’alimentation sont d’autant plus importantes que son impact sur notre santé a été récemment démontré par une étude épidémiologique menée par l’INRA et publiée en octobre 2018. Celle-ci a permis d’observer une diminution de 25% du risque de cancer chez les consommateurs « réguliers » d’aliments bio, par rapport aux personnes qui en mangent moins souvent.
Par ailleurs, l’impact de notre alimentation sur l’environnement est très important puisqu’il intervient à tous les niveaux de la chaîne. Les modes de production impactent la qualité des sols et la biodiversité, le transport des marchandises participent au dérèglement climatique et ont un effet sur la qualité de l’air.

Dans le Chablais, l’accès à une alimentation locale de qualité se développe. De nouveaux magasins de producteurs ou marchés à la ferme ouvrent chaque année. Des restaurants scolaires s’approvisionnent autant que possible localement et proposent des repas végétariens… Mais il reste beaucoup à faire pour tendre vers une alimentation locale durable : sensibiliser la population, former les acteurs, favoriser l’installation d’agriculteurs.

 


"Agir ensemble..."

 

En octobre 2018, le CPIE Chablais-Léman, Pousses d’Avenir et de nombreux acteurs se rencontrent autour de la question de l’alimentation durable sur le territoire du Chablais. Ils décident d’organiser un événement important sur cette thématique, dont le coordinateur sera le CPIE Chablais-Léman.

L’un des buts de l’événement est de promouvoir la mise en place de Projets Alimentaires Territoriaux (PAT) ou de toutes autres démarches de concertation entre tous les acteurs concernés, pour agir ensemble.


« Prévus dans la loi d’avenir pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt du 13 octobre 2014 (Art 39), les projets alimentaires territoriaux sont élaborés de manière concertée à l’initiative de l'ensemble des acteurs d'un territoire. Ils s'appuient sur un diagnostic partagé faisant un état des lieux de la production agricole locale et du besoin alimentaire exprimé au niveau d’un bassin de vie ou de consommation, aussi bien en termes de consommation individuelle que de restauration collective. » (Plaquette du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt).

 

Les projets alimentaires territoriaux répondent à l’enjeu d’ancrage territorial de l’alimentation et revêtent :

Une dimension économique : structuration et consolidation des filières dans les territoires et mise en adéquation de l’offre avec la demande locale ; contribution à l’installation d’agriculteurs et à la préservation des espaces agricoles sans lesquels la production n’est pas possible.

Une dimension environnementale : développement de la consommation de produits issus de circuits de proximité ; valorisation d’un nouveau mode de production agro-écologique, dont la production biologique.